Anodisation sulfurique avec et sans coloration

L’anodisation sulfurique forme par électrolyse une couche d’oxyde d’aluminium (AL2O3) translucide en surface de l’aluminium et de ces alliages.

La couche d’oxyde d’aluminium (AL2O3) :

  • Protège contre la corrosion (jusqu’à 750 h de BS ISO 9227).
  • Augmente la résistance aux chocs. 
  • Améliore la résistance à l’usure et aux frottements.
  • Améliore la résistance thermique de la pièce.
  • Génère une couche électriquement isolante.

Ce traitement peut être réalisé avec épargne.

Un colmatage aux sels de bichromate permet d’accroître la résistance à la corrosion (non RoHs).

La couche d’oxyde d’aluminium (AL2O3) peut être colorée dans la masse par des pigments colorés ou des sels métalliques (électrolytiquement), tout en conservant les caractéristiques d’une anodisation.

La palette de couleur est très étendue et apporte au produit une plus-value esthétique non négligeable. Une préparation adaptée permet de varier l’aspect final du mat au brillant.